Cabinet négociation sociale


Nos points forts !

Cabinet négociation sociale

Une expérience de plus de 10 ans

Cabinet négociation sociale

Méthodologie de négociation unique

Cabinet négociation sociale

Cabinet qualifié ISQ/OPQCM

Cabinet négociation sociale

Reconnaissance du Ministère de la recherche

Cabinet négociation sociale

Publication de 2 livres aux éditions Eyrolles

Notre équipe

Vous n'êtes plus seul : faites-vous accompagner !

Quels sont les points importants d’une négociation pour une rupture conventionnelle avec un manager ?

En quittant son employeur, un manager doit négocier avec l’entreprise de nombreux points concernant ses indemnités et ses conditions de départ. Il importe alors de faire appel à un spécialiste de la loi du travail et de la rupture conventionnelle de contrat afin de ne pas en ressortir lésé.

Pourquoi choisir une rupture conventionnelle de contrat de manager ?

La rupture conventionnelle contrairement à une démission permet à un manager de bénéficier des ASSEDICS. Si vous n’avez pas déjà un travail en vue ou si vous planifiez de monter votre propre boîte, ce revenu vous aide à faire face à l’absence de salaire mensuel.
En rompant votre contrat à l’amiable, vous pouvez obtenir une indemnisation à la hauteur de votre implication dans l’entreprise. Le montant peut dépasser les plafonds de principe imposés par les Ordonnances Macron si vous bénéficiez d’aide lors de la négociation.
En collaborant avec des experts en loi du travail, vous n’avez pas à fournir de motif pour votre départ. Pourtant, vous quittez votre employeur en restant en bons termes avec lui et vous pouvez même choisir la date à laquelle vous partez.

Ce qu’il faut négocier lors de la rupture conventionnelle d’un contrat de manager

Quand vous énoncez votre souhait de quitter une entreprise sous le couvert d’une rupture conventionnelle, votre employeur doit donner son accord. Vous avez alors à le convaincre des avantages qu’il peut retirer de cette option plutôt qu’une démission ou un licenciement. Vous pouvez demander le soutien d’un expert en négociation sociale. Évidemment, vous n’avez pas besoin de préparer cette étape si l’initiative ne vient pas de vous.
Lors de votre départ, vous avez droit à des indemnités de départ dont le montant reste à déterminer. Si vous bénéficiez de l’assistance d’experts dans les domaines concernés, vous pouvez obtenir une somme supérieure à la dizaine de milliers d’euros.
Plus que tout, votre réputation est préservée pour optimiser les avancements futurs de votre carrière. Vous pouvez aussi demander des compensations si la date de fin de contrat ne vous convient pas.

Comment mener à bien les négociations ?

Une négociation nécessite une bonne préparation. Vous devez d’abord connaître les tendances adoptées par les ressources humaines de l’entreprise qui vous emploie. Vous savez ainsi si la rupture conventionnelle constitue pour eux une pratique courante ou non. Mais même si la société y a souvent recours, vous devez quand même vous préparer avec des arguments valables et convaincants.
Choisissez bien votre heure afin de mettre toutes les chances de votre côté. Préférez les périodes creuses où votre absence n’entraîne pas un important manque à gagner. Un spécialiste des négociations de départ à l’amiable peut vous conseiller sur ces points.
Pensez aussi à ne pas prendre votre employeur au dépourvu ne lui laissant pas le temps de vous trouver un remplaçant. Lors des pourparlers, adoptez une attitude positive et calme même si votre interlocuteur s’emporte. Un tiers expérimenté dans la rupture conventionnelle de cadre dirigeant et supérieur peut mener les dialogues pour vous.