La saga de la rentrée : 40 idées reçues sur la négociation de départ

vrai faux
26/09/2013
Si vous êtes ici, c'est que vous vous êtes déjà fait quelques réflexions sur les négociations de départ. Pourtant, il s'agit bien souvent d'idées reçues. Nous allons vous expliquer pourquoi et vous présenter aujourd'hui la première d'entre elle.

Idée reçue N °1 : "NEGOCIER POUR SOI, C'EST FACILE !"

Penser que la négociation se résume exclusivement à des règles de bon sens est une erreur importante.

Tout d'abord, la négociation commerciale répond à un certain nombre de règles bien précises qui ont pour objectif de réduire au minimum la possibilité d'échec et d'accroître au maximum nos chances d'obtenir les meilleurs résultats possibles. Contrairement à ce que l'on peut croire, cette technique est rarement innée. Certains peuvent avoir plus de facilités que d'autres à négocier de façon intuitive. Toutefois, la négociation intuitive trouve vite ses limites dès lors qu'il s'agit de négocier pour soi.

Ensuite, une négociation de départ est faite dans un contexte très particulier : celui d'une entreprise. Les conséquences d'une négociation auront forcément une incidence majeure sur votre sérénité professionnelle et sur votre pérennité financière. Cela aura également une incidence sur votre vie personnelle et familiale. Ce dernier point est important, car, dans le cadre d'une négociation de départ, votre conjoint aura forcément son mot à dire, sans compter qu'il ou elle peut faire monter la pression qui s'exerce sur votre situation.

Enfin, la particularité d'une négociation de départ est que vous ne négociez plus les produits ou les services d'une société pour laquelle vous travaillez, mais pour vous. C'est l'une des difficultés majeures de ce genre de négociation. Les meilleurs négociateurs, qu'ils soient commerciaux ou acheteurs, savent à quel point il est difficile de négocier pour soi, même pour des professionnels aguerris. La négociation suppose une forte capacité d'analyse, du recul, du sang-froid, de la stratégie, de la finesse et du détachement.

En résumé, si négocier pour soi est compliqué, négocier son propre départ est encore plus difficile.

Copyright NegoAndCo septembre 2013

Comment recevoir les prochains numéros ?

Si vous souhaitez recevoir les prochains numéros en exclusivité, suivez-nous sur LinkedIn