Expatrié(e) + Brexit = Expat-Exit ?

Brexit
1/07/2016
Le référendum en faveur du Brexit va-t-il provoquer des conséquences immédiates pour les cadres supérieurs français expatriés en Grande Bretagne ?

En matière sociale, il semble peu probable que nos compatriotes doivent renoncer à la sécurité sociale et solliciter un permis de travail car les conséquences économiques en seraient très importantes. On peut plutôt penser, comme s'accordent à le dire les experts, que les règles communautaires en vigueur seront maintenues jusqu'à de nouveaux accords bilatéraux. Cela prendra certainement beaucoup de temps.

La question se pose principalement pour les entreprises dans le secteur de la finance. Si des grands groupes décidaient de déménager leur siège social londonien en France ou ailleurs en Europe, voire en Asie du Sud-Est, les conséquences seraient évidemment lourdes pour les français concernés, même si à court terme il n'y a pas lieu de céder à la panique.

Quels sont les scenarios possibles à court terme ? Si l'hypothèse de statu quo était écartée, faudrait-il craindre des licenciements économiques ? Les entreprises françaises vont-elles demander à leurs ressortissants détachés au Royaume-Uni de rentrer en France ? Sauf à se reloger rapidement, ce qui générera probablement une hausse du marché de l'immobilier plutôt haut de gamme à Paris, rien ne changera vraiment pour eux si l'entreprise est en mesure de respecter ses obligations légales. Au pire si leur entreprise devait se séparer d'eux, les droits de l'assurance chômage fonctionneraient, mais ce n'est évidemment pas satisfaisant pour un retour serein et un rebond professionnel.

A ce stade rien n'est clair mais il convient d'être vigilant en cas de retour précipité et peut-être de saisir l'opportunité de la décision britannique de quitter l'union Européenne, pour dès à présent envisager de négocier les conditions d'un retour.

Pierre Gatiniol